Inscriptions secondes générales et premières technologiques

Le dossier d’inscription est entièrement téléchargeable, il est à imprimer (pas de recto-verso), à remplir et à rapporter directement au secrétariat du lycée Honoré d’Urfé (entrée rue de l’Égalerie – niveau 2) – aucun dossier d’inscription ne sera traité par courrier.

A condition que tous les documents soient signés par les responsables légaux, le dossier d’inscription peut être rapporté par l’élève. Toutefois, pour les élèves qui souhaitent s’inscrire à l’internat la présence des parents est conseillée.

Afin de gérer dans les meilleures conditions le retour des dossiers d’inscription, merci de respecter le calendrier suivant
Dossier d'internat
- Dossier d'inscription 1 ST2S
Dossier d'inscription 1 STD2A
- Dossier d'inscription 1 STL
Dossier d'inscription 1 STMG
Dossier d'inscription 2nde abibac
Dossier d'inscription 2nde course d'orientation
Dossier d'inscription 2nde création et culture design
Dossier d'inscription 2nde euro
Dossier d'inscription 2nde générale et technologique

!! Procédure de réinscription des élèves du lycée Honoré d’Urfé !!

Planning réinscriptions 1ères 2018-2019
Planning réinscriptions Terminales 2018-2019

Lycée Honoré d’Urfé - Année scolaire 2017-2018

Dates de fin des cours
Terminales : vendredi 8 juin 2018 après les cours

1ères : mercredi 13 juin 2018 à 12 heures

2ndes : mercredi 13 juin 2018 à 12 heures

Le mardi 9 janvier 2018, les élèves de 1ère ES3 ont passé la journée à Lyon afin de mettre en perspective leur cours d’histoire consacré à la France dans la Seconde Guerre mondiale.

Le matin, ils ont ainsi découvert l’exposition temporaire du CHRD (Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation) de Lyon intitulée « Les Jours Sans » qui aborde le quotidien des Lyonnais pendant l’Occupation en insistant sur les restrictions alimentaires. A l’issue de cette visite commentée, ils ont déambulé librement dans les collections permanentes du centre afin de mieux comprendre cette période trouble de l’Histoire.

Après le déjeuner, ils se sont rendus à Caluire, au Mémorial Jean Moulin qui se situe dans la maison du docteur Dugoujon, la maison même où Max, alias Jean Moulin, a été arrêté le 21 juin 1943 sur les ordres de Klaus Barbie, le « Boucher de Lyon ». La médiatrice a su replacer les élèves dans l’ambiance délétère de l’époque et les a invités à analyser la situation. Une enquête digne d’un Cluedo afin de tenter de comprendre comment cette réunion de la Résistance a pu se transformer en sourcière.
Cette sortie lyonnaise sera prolongée à la rentrée de février par une pièce de théâtre. Les élèves iront en effet voir au Chok Théâtre "Ceux qui avaient choisi", une pièce de la résistante Charlotte Delbo disparue en 1985. Elle y aborde la résistance au féminin.

CR site web lycee CHRD

IMG 0017

Cette année, nous avons fait le déplacement en train (moins fatiguant, plus plaisant que le bus) pour Blagnac, proche de Toulouse où se sont déroulés les Championnats de France UNSS de Cross country, le samedi 20 janvier.

Arrivés le vendredi, les jeunes (6 garçons et 2 filles) sont allés repérer le parcours pendant que je réglais les formalités d’usage. Un parcours plat sur un terrain herbeux, entre la route et les immeubles bas de la ville, sillonnant autour d’un petit plan d’eau à la nature sauvage.

Après le repas pris au lycée, une navette nous amène à l’hôtel, bel hôtel aux chambres spacieuses et calmes.

7h, petit déjeuner, 7h30 navette pour le lieu du cross. Comme il est très tôt et que la pluie s’est invitée,  nous partons à la recherche d’un lieu confortable où attendre. Après 3km de marche, nous trouvons enfin un gymnase ouvert pour un entrainement de baby gym. Nous profitons de l’aubaine !

11h30, notre première course, celle des cadets, 4400m, 252 élèves au départ. Quatre élèves d’Urfé s’élancent au plus vite pour se trouver dans la tête de course. Maintenant, il faut tenir la cadence imposée par les cadors. Dur effort accentué par le terrain qui devient très vite un champ de boue. Ceux qui n’auront pas de pointes devront fournir plus d’énergie pour se propulser vers l’avant. Le groupe s’étiole. Antoine Becaert termine 21°, Victor Gonet 42°, Antoine Faure 60° et Quentin Andrieux 85°, des très belles places malgré la déception de certains.

Ensuite, c’est au tour de la course des filles, 3100m, 174 coureuses. Une belle bagarre pour les premières qui aussi imposent un rythme élevé, difficile à tenir pour nos deux filles du lycée qui feront de leur mieux. Cécile finit 44° et Hélène Champigny 103°.

Vient la course finale des juniors à 15h, 5700m, 169 coureurs qui courront sur un terrain retourné, labouré par les quelques 2000 coureurs passés précédemment. De plus, le vent se lève amenant des bourrasques et de la pluie en rafale. Un temps de cross qui vient pigmenter ce parcours initialement « roulant » et peu amusant. Ces conditions n’impressionnent pas nos orienteurs, habitués à courir par tous les temps. C’est le cas de Guilhem Elias qui part sur un rythme effréné dans le peloton de tête. Bientôt, deux gars se détachent et Guilhem se cale derrière le troisième jusqu’à la dernière ligne droite d’arrivée où les supporters encouragent leur équipier. Mais notre adversaire n’avait pas dit son dernier mot et arrache la 3ième place, laissant la 4ième à Guilhem. Belle bagarre ! Mathis Gennaro, quant à lui finit à la 54°place.

Le lycée reste bien présent lors de ces championnats avec une 17ième place sur 71 équipes.

Encore félicitations à nos jeunes sportifs !

Véronique Héritier, professeur d’eps 


    IMG 0036   IMG 0022

    IMG 0048   IMG 0053

SEMAINE DE LA LECTURE AU CDI 1  SEMAINE DE LA LECTURE AU CDI 2

Ce mercredi 17 janvier 2018, Marie-Hélène Vourzay, professeur de lettres et de théatre de notre lycée, a voulu nous faire découvrir deux passages d’oeuvres qu’elle a souhaité partager avec nous: Elle a lu deux extraits. Le premier est la première scène de Comment j’ai dressé un escargot sur tes seins, pièce courte de Matéi Visniec (éditée chez Actes Sud, en 2012, dans un volume intitulé Lettres d’amour à une princesse chinoise et autres pièces courtes ; le deuxième est tiré de L’ordre du jour d’Eric Vuillard, roman couronné par le Prix Goncourt 2017 (Actes Sud Editeur).

Dans le cadre de la semaine de la lecture qui se déroule actuellement au CDI, Madame Vourzay a réussi à nous transporter dans deux univers différents. Un univers lyrique, d’une esthétique poétique très surréaliste – autant dire déroutante et quelque peu érotique, où le personnage, un « homme », raconte sa souffrance d’avoir été quitté par « Madame », à laquelle il s’adresse dans son monologue qui inaugure la pièce Comment j'ai dressé un escargot sur tes seins. Et puis, le morceau choisi de L’ordre du jour d’Eric Vuillard raconte un épisode de l'Anschluss, invasion de l'Autriche par l'Allemagne qui eut lieu en mars 1938 : ce jour-là, le 13 mars, le narrateur, qui semble commenter l’événement depuis notre époque, révèle que l’Anschluss, loin de l’image triomphale que la propagande nazie a diffusée, avait été avant tout un gigantesque - et burlesque (façon Charlot) - embouteillage de panzers.

Vous pourrez écouter Madame Vourzay sur la WEB RADIO du lycée.

Nous invitons tous les membres de notre lycée à assister aux lectures qui se dérouleront au CDI. Vous pourrez également proposer vos lectures.

Expériences à renouveler !

Nous avons le plaisir de vous inviter au vernissage de l'exposition  "Nos champs de sollitude"
 de l'écrivain, auteur dramatique et comédien, Jean-Pierre Thiercelin, 
dans le cadre de sa résidence au Mémorial de la Résistance et de la Déportation de la Loire et du projet avec Mme Soulier et la classe de 1ES3
Jeudi 18 janvier 2018 à 18 h au CDI 
 
    les documentalistes, Juliette Chemmoul et Régis Bancel

Photo1

Détail de la façade de l’Hôtel Michoudet
situé Square Violette à Saint-Etienne
 

Les élèves de 1ère et de Terminale L inscrits en Histoire des Arts ainsi que les élèves de 2nde suivant l’enseignement d’exploration « Patrimoines » ont eu le privilège de déambuler dans Saint-Etienne en compagnie de Mme Soubeyrand, médiatrice culturelle auprès du service « Ville d’Art et d’Histoire ». Ils ont marché sur les traces de l’Art Nouveau et de l’Art Déco stéphanois ; ce parcours les a conduits de la Place Jean Moulin à la Place Anatole France en passant par le Square Violette et la rue Michelet. Une visite de près de 2h qui a permis à tous de considérer d’un œil nouveau le patrimoine stéphanois.

Photo2

Détail de la façade de « la Martre de France »
situé Avenue de la Libération à Saint-Etienne