Imprimer

Mardi 7 février, nous avons été invités, nous, les élèves de Seconde 1 ainsi que deux de nos professeurs, à participer à une matinée pas comme les autres.

Un groupe de Première ST2S1 a fait un important travail en rapport avec les mal-voyants et les non-voyants. Des personnes de l'association « Voir Ensemble » sont venues au lycée, et nous avons été répartis en ateliers pour découvrir des choses très intéressantes.

Voir Ensemble6

Etudes, culture.

Louis Braille a inventé l'alphabet braille parce qu'il voulait lire et s'instruire, mais les institutions n'avaient pas le matériel adapté. Il a été envoyé dans une institution à Paris, et en voyant les soldats anglais écrire des messages en Morse, il a eu l'idée d'inventer le braille. Il s'agit de petits points qui se lisent au toucher. Le nombre de points et la manière dont ils sont disposés correspondent à des lettres et à des chiffres. Une fois mise en place, cette technique s'est propagée dans le monde entier.

Si vous faites bien attention, vous pouvez remarquer qu'il y a des inscriptions en braille sur les boîtes de médicaments !

Il existe des livres audio pour tous (regardez dans les médiathèques, il y en a), mais qui sont particulièrement utiles pour les personnes mal voyantes ou non voyantes. Certains sont lus par des voix de synthèse, et d'autres sont lus par des volontaires bénévoles ou même par les auteurs eux mêmes.

 

Voir ensemble3bis 

 

Vie quotidienne.

Grâce à la technologie, la sécurité des mal-voyants et des non-voyants est assurée ! Il existe un petit boîtier qui émet des sons pour savoir où sont les passages piétons et quand les feux passent au rouge.

Lorsque quelqu'un devient non voyant, il a des repères qui lui permettent de savoir ce que sont les couleurs. Mais, non voyant de naissance ou non, comment bien s'habiller ? Il existe un petit appareil que l'on peut passer sur une surface, comme du tissu, qui détecte les couleurs. Ces dernières sont exprimées de façon sonore. Ainsi, la personne non-voyante peut porter des couleurs qui vont bien ensemble.

Nos expériences avec les membres de l'association.

Avec Rachid, nous nous sommes bandé les yeux et nous nous sommes orientés dans la cour grâce à la canne, afin de prendre conscience des obstacles. C'était très difficile ! Nous avons pris conscience des difficultés que ces personnes peuvent rencontrer dans leur vie courante.

Avec Patrick, nous avons vu les outils qui permettent aux personnes non-voyantes ou mal-voyantes d'avoir la plus grande autonomie possible. Il y a des loupes électroniques qui permettent de lire ou de bricoler. Ces présentations ont été faites dans la joie et la bonne humeur, car il a beaucoup d'humour.

Voir ensemble1bis

L'activité de curling.

Le curling se joue sur la glace, mais là, ce n'était pas le cas, nous avons joué sur du carrelage avec des pierres roulantes. Nous avions droit à quatre essais pour atteindre une cible. Ensuite, pour nous mettre dans la peau d'un non-voyant, nous nous sommes bandé les yeux. Heureusement, la dame de l'association nous guidait avec sa voix. Nous avons pris conscience des difficultés des non-voyants.

Christian et son ami qui nous a expliqué le braille, nous ont interrogés sur les métiers et activités que peuvent exercer les non-voyants et les mal-voyants. De nombreux secteurs leur sont ouverts, comme l'horticulture, par exemple.

Voir Ensemble2bis

Conclusion.

Cette matinée a été riche en émotions nous a beaucoup apporté sur notre perception des personnes non-voyantes ou mal-voyantes.