Inscriptions secondes générales et premières technologiques

Le dossier d’inscription est entièrement téléchargeable, il est à imprimer (pas de recto-verso), à remplir et à rapporter directement au secrétariat du lycée Honoré d’Urfé (entrée rue de l’Égalerie – niveau 2) – aucun dossier d’inscription ne sera traité par courrier.

A condition que tous les documents soient signés par les responsables légaux, le dossier d’inscription peut être rapporté par l’élève. Toutefois, pour les élèves qui souhaitent s’inscrire à l’internat la présence des parents est conseillée.

Afin de gérer dans les meilleures conditions le retour des dossiers d’inscription, merci de respecter le calendrier suivant
Dossier d'internat
- Dossier d'inscription 1 ST2S
Dossier d'inscription 1 STD2A
- Dossier d'inscription 1 STL
Dossier d'inscription 1 STMG
Dossier d'inscription 2nde abibac
Dossier d'inscription 2nde course d'orientation
Dossier d'inscription 2nde création et culture design
Dossier d'inscription 2nde euro
Dossier d'inscription 2nde générale et technologique

!! Procédure de réinscription des élèves du lycée Honoré d’Urfé !!

Planning réinscriptions 1ères 2018-2019
Planning réinscriptions Terminales 2018-2019

Lycée Honoré d’Urfé - Année scolaire 2017-2018

Dates de fin des cours
Terminales : vendredi 8 juin 2018 après les cours

1ères : mercredi 13 juin 2018 à 12 heures

2ndes : mercredi 13 juin 2018 à 12 heures

Votre enfant étudie l’italien, il a la possibilité de participer au projet de mobilité individuelle à PAVIE (Lombardie) en Italie. Il s’agit d’un échange d’un mois.

- Le correspondant italien vient chez vous le mois de septembre.

- Votre enfant part chez son correspondant au mois de novembre.

- Seuls les frais de transport incombent aux deux familles.

- les élèves suivent les cours du correspondant dans le pays d’accueil.

Si votre enfant veut vivre cette expérience à l’étranger, s’il veut améliorer son niveau de langue italienne, s’il veut approfondir ses connaissances sur la culture italienne, il est encore temps de s’inscrire pour la rentrée 2018-2019.

Vous trouverez le document à remplir ci-joint.


Affiche2


Les élèves de l’option musique du lycée Honoré d’Urfé vous présentent leur nouveau spectacle, mêlant musique et sketchs :

« 234, Bâtiment B »
Salle Jeanne d’Arc
16, rue Jean-Claude Tissot
Jeudi 3 mai à 20h30

Venez nombreux encourager nos jeunes musiciens …

Elliot ALEXANDRE – Ilian BEKKA - Lysa BERNARD – Florentin BOUCHET – Alix BOUTEILLE - Juliette BOUTIGNY – Jeannie BOUVET - Timothé BRAMAS – Margaux BRUNON – Floriane CHARRIER – Clémence COL – Elliot DAVID – Coline DIDAT - Aurélie DROIN – Agathe FARANDA – Indiana FREITAS – Martin GACHET - Lucas GAMBARD – Francisque GARNIER – Nawel GHODBANE – Noélie GISCLOUX-BOUSCH - Marina GONZALEZ – Mathilde GRANJON - Eve KANE – Yasmine KARAMI - Gauthier KOSMALA – Renaud LAVASTRE – Gustave LE RAY – Marie-Cyrielle LINGO-SENNE - Carla LOÏODICE – Laurine MARTIN – Chancelvie MBONGA - Enzo MOHAMED – Yaelle MONTAGNE – Lou MURAT - Soraya NOURDINE – Morine PANET – Anaïs PERRINEL - Lyne PICOT – Clémence PREPONIOT - Maelle PRIAT – Emmy PROST – Matthias RAPP - Sarra RIAHI – Tyfaine VIDAL – Tom WEBER -

Billet rédigé par Pauline M et Jodie R de TL3 Histoire des Arts

billet site lycege Histoire des arts MAMC mars 2018

Fernand Léger (1881-1955), Trois femmes sur fond rouge,
huile sur toile, 138,5 cm X 95,5 cm, 1927

Le 29 mars, nous nous sommes rendus au Musée d’Art Moderne et Contemporain de Saint-Etienne Métropole qui fête en ce moment ses 30 ans. Accompagnés des Secondes « Patrimoines » et des Premières inscrites en Histoire de l’Art, nous avons donc visité les différentes salles du musée avec une médiatrice culturelle. Nous avons abordé les différentes œuvres de la collection du musée sous l’angle de la sacralisation de l’Art qui est à notre programme de spécialité.  Nous avons donc pu étendre notre réflexion sur la question du sacré dans l’art et ses représentations.

Nous avons également abordé la question de la scénographie et de ses enjeux grâce aux échanges que nous avons pu avoir avec deux techniciens du Musée qui nous ont présenté leur métier et tous les paramètres à prendre en compte lors de l’installation d’une exposition. En effet, ce « white cube » (espace d’exposition) est aménageable de différentes façons. Grâce au plan libre, les commissaires d’exposition et les techniciens peuvent laisser libre cours à leur imagination. Mais des contraintes, comme le budget restreint ou la nécessité de conservation des œuvres, mènent ces acteurs de l’ombre à ruser pour proposer aux visiteurs des scénographies innovantes.

Le Musée d’Art Moderne et Contemporain a été construit par l’architecte Didier Guichard. Il accueille des visiteurs depuis 1987 dans la commune de Saint-Priest en Jarez. Le musée collectionne depuis 30 ans environ 20 000 œuvres, ce qui fait de lui le deuxième musée d'art moderne et contemporain de France, après le Centre Pompidou à Paris.

Pour plus d’informations sur les activités de l’option Histoire des Arts au lycée, consultez le blog de l’option à l’adresse suivante :
http://lewebpedagogique.com/saintetiennehida/

billet site lycege Histoire des arts MAMC mars 2018 2

My Red Homeland, installation au MAMC de Anish Kapoor

Dans le cadre de la réhabilitation du lycée Honoré d’Urfé, Les étudiants du BTS Design de Produits, en partenariat avec l’entreprise Tôlerie Forézienne (TF) et avec le soutien des différents représentants de la Région et du lycée, ont présenté mercredi 21 mars 2018 leurs projets d’assises pour le futur aménagement des abords des nouveaux bâtiments du site.

compte rendu presentation mobilier TF Lycee version 2

Lire la suite....

pleure

Marianne en pleurs par Benjamin Régnier réalisée pour rendre
hommage aux victimes des attaques du 13 novembre 2015

 

Jean Mazières, Christian Medves, Hervé Sosna et Arnaud Beltrame ont été assassinés, vendredi 23 mars, dans une attaque terroriste à Trèbes dans l’Aube. On déplore également quinze blessés, dont un se trouve toujours dans un état grave. Le meurtrier, Radouane Lakdim, a été abattu par le Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) alors qu’il s’était retranché dans un supermarché de Trèbes. L’organisation Etat ­islamique (EI) a revendiqué l’attaque. Après s’être substitué à l’une des otages du supermarché, le lieutenant-colonel Arnaud ­Beltrame a été grièvement blessé et a succombé à ses blessures samedi.

Dans le cadre de la séance d’enseignement moral et civique (EMC) du 28 mars, les élèves de 1ère ES3 ont engagé une réflexion autour des valeurs de la République et des notions de courage, de dévouement, de générosité et d’engagement. Une réflexion qui s’est appuyée sur l’entretien que le philosophe André Comte-Sponville a accordé au journal Le Monde le 26 mars dernier. A l’issue de cette séance, les élèves ont été invités à rédiger, sur la base du volontariat, un petit texte en hommage à M. Beltrame.

Voici celui de Jasmine M.

« Chaque fois que la marche funèbre retentit dans la cour des Invalides, lieu d’hommage aux morts, ce n’est pas seulement les pleurs des proches qui se font entendre, mais ceux de toute une nation. Une nation en admiration devant un homme qui s’est sacrifié pour la France, pour ses valeurs et pour la sécurité d’une de ses citoyennes. Le vendredi 23 mars 2018, Arnaud Beltrame, un officier supérieur de la gendarmerie de Carcassonne donna sa vie de façon héroïque pour sauver une otage lors d’une attaque terroriste. Grièvement blessé, il devait rendre son dernier souffle dans la nuit du vendredi au samedi 24 mars.

Cet homme courageux et altruiste est aujourd’hui un héros ; il le sera encore demain, et pour les générations futures car il a porté haut les valeurs de la République et le sens du devoir. Par delà l’attentat de mars 2018, le colonel Beltrame incarne le sacrifice de tous nos soldats, policiers et gendarmes qui se battent corps et âme pour garantir notre sécurité.

Nous, jeunes lycéens stéphanois, nous pouvons rendre hommage à Arnaud Beltrame, nous le devons même ! En effet, nous devons saluer son engagement pour la paix, la tolérance, et la fraternité. Nous devons continuer à vivre, à être plus forts et plus fraternels. Nous devons faire en sorte que notre génération et celle de nos enfants forment une France unie et indivisible face à la terreur et faire le nécessaire pour que ce héros ne soit jamais oublié. Il y a mille façons de dire merci à quelqu’un, et continuer à vivre en son nom est sans doute la plus belle façon de le faire. »